Sur la liste Ecolo Europe, notre soutien va évidemment plus particulièrement à notre voisin flémallois, Dominique Perrin, 2ème suppléant.
Il a gentillement accepté de répondre à quelques questions.

 » Dominique Perrin , tu es candidat suppléant sur la liste Ecolo Europe, peux-tu te présenter en quelques mots à tes futurs électeurs? »

Je suis né à Ougrée il y a 53 ans. J’ ai toujours résidé à Flémalle où je vis avec ma petite famille. Je suis ingénieur agronome, rebaptisé récemment bioingénieur et titulaire d’ une thèse de Doctorat en Environnement. Après une première partie de carrière comme chercheur à l’ université, j’ ai rejoint en 2001 l’ équipe des négociateurs internationaux de la Belgique dans le domaine de la lutte contre le changement climatique. Par la suite, j’ai décidé de militer chez ECOLO pour rentrer dans le concret des mesures de terrain, être proche des citoyens. Travailler à l’ échelle internationale est essentiel mais les actions de proximité sont tout aussi capitales. Je suis Conseiller communal à Flémalle depuis 2012.

« Qu ‘est-ce qui a motivé ton choix de te présenter sur une liste européenne, toi qui es depuis longtemps, un citoyen engagé politiquement au niveau local? »

Je souhaite mettre mes expériences professionnelles et militantes au service des « gens ». Nous vivons une époque charnière, proche d’ une rupture d’ un système économique qui nous épuise collectivement. En m’ engageant au coté des autres candidats sur la liste EUROPE, je souhaite soutenir les actions remarquables menées par notre député européen Philippe Lamberts. C’ est aussi pour moi l’ occasion d’ influer sur les décisions européennes qui concernent directement notre Province de Liège. Nous sommes directement concernés par les décisions européennes, tant sous l’ angle de la reconversion vers une économie plus durable que sur les investissements indispensables à la transition écologique.

« Parmi toutes les thématiques chères aux candidats Ecolo, si tu devais en choisir 3 qui te tiennent particulièrement à coeur et que tu veux défendre au niveau européen?

-L’ amélioration de la gouvernance européenne : globalement, il y a une perte de confiance des citoyens dans le monde politique, y compris à l’ échelle européenne. J’ entends particulièrement ce message qui m’ est répété lors des actions de terrain. La modernisation de l’Union européenne passe par le renforcement du rôle des élus directs au Parlement européen.

-Le développement des infrastructures de mobilité plus respectueuses de l’ environnement : il est nécessaire d’ investir dans un service public de qualité en matière ferroviaire et de voies navigables. Pour les distances moyennes, le train doit être rendu plus attractif que l’ avion.

-Le renforcement des stages des jeunes via le programme ERASMUS : les échanges entre pays européens doivent concerner tous les jeunes, y compris ceux qui suivent un cursus technique. C’ est absolument prioritaire pour réenchanter le projet européen.

« Le mot de la fin, un message aux hésitants? »

A l’instar du travail déjà réalisé par Philippe Lamberts lors de la précédente législature, les verts européens sont des acteurs efficaces de la transition écologique, indispensable pour nous garantir un futur viable. Nous ne sommes pas des doux rêveurs, mais bien des élus responsables, conscients de l’ importance des enjeux.