Lien de l’Alliance pour la consigne (https://statiegeldalliantie.org)

 

Voici nos arguments :

  • Les canettes et bouteilles plastique jonchent trop souvent nos bois, nos rues, nos trottoirs, donnant une image négative et peu sécurisante de notre ville.
  • La ville de Seraing et son échevinat de l’environnement mettent en place des actions destinées à lutter contre les déchets sauvages mais que l’ampleur du phénomène dépasse les moyens donnés.
  • Les caméras et la police sont des solutions efficaces, mais ne sont pas suffisantes.
  • Les déchets sauvages sont un réel problème pour la qualité de vie de nos citoyens, contre-productifs pour un développement harmonieux de la ville et un fléau pour l’environnement et les animaux.
  • Les déchets sauvages coûtent de l’argent à la ville et à la majorité des citoyens, à cause d’une minorité d’inciviques.
  • Les ouvriers communaux font un travail remarquable, mais ils ne peuvent pas être partout. Les bénévoles « les ambassadeurs propreté », sont parfois bien découragés par la quantité à récolter mais il est à souligner que s’ils n’existaient pas, cela coûterait encore plus cher à la communauté.
  • La ville de Seraing a déjà fait le pas de supprimer les contenants à usage unique dans les bâtiments publics.
  • En augmentant les poubelles à tris sélectifs, comme autre solution, aux endroits stratégiques, cela aiderait au recyclage des canettes et bouteilles plastique.
  • Les lignes bougent à Seraing ; un comité « Zéro-déchet » est actif et travaille sur l’amélioration et la sensibilisation en la matière
  • Donner une valeur à un déchet à rapporter pourrait induire un changement de comportement, comme pour les bouteilles consignées
  • Un projet pilote lancé par la Région Wallonne depuis 2 ans, sur la commune d’Amay, (14.500 habitants) a permis un retour de plus de 215.000 canettes via un collecteur, (5€ pour 100 canettes).
  • En Allemagne, cette consigne a fait chuter le nombre de canettes et bouteilles plastique abandonnées dans les rues à 0,03% alors qu’en Belgique, canettes et bouteilles sauvages représentent 40% des déchets sauvages.
  • Au Pays-Bas, alors qu’ils ont depuis longtemps instauré ce système, incluant canettes et grandes bouteilles plastique, ils passent à partir du 1er juillet à la consigne de la petite bouteille.
  • Aucunes des villes qui ont opté pour le système de consigne ne sont retournées en arrière.
  • La population est en demande d’un changement et pourrait adhérer très facilement à ce système de consigne.
  • Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas, la sensibilisation, l’éducation et la prévention restent pour le moment nos meilleurs forces, mais osons aller de l’avant.
  • Une consigne canettes et bouteilles plastique est une solution contre les déchets sauvages.
  • L’Alliance pour la consigne devrait être portée par les régions et le fédéral.
  • De nombreuses communes des 3 régions ont déjà adhéré à l’Alliance pour porter ce débat au niveau Fédéral.

 

Cette demande sera présentée par notre équipe, au Conseil Communal de ce lundi 14 juin 2021.